Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 00:00

 

 

Nous sommes dans la semaine sainte. Une invitation à la méditation pour certains peut-être ? Voici un texte que l'on peut prendre à plusieurs degrés. L'essentiel étant que chacun puisse y trouver quelque chose.

 

360-portes-fenetres-copie-1.jpg

 

Quelqu'un frappe…

 

Je l’ai vu venir. Il marchait rapidement.

Je savais ou plutôt je sentais qu'il venait vers ma maison,

Et je me suis retiré en hâte de la fenêtre, pour qu'il ne m’aperçût pas.

Car je n’étais sûr que je lui ouvrirais.

Ses visites produisent chez moi une impression double, contradictoire.

Nous nous connaissons depuis bien longtemps.

Il y eut des temps où nous étions intimes.

Puis nos rapports se sont espacés. D’une part, je me sentais heureux

De l’avoir chez moi. D’autre part, je me sentais souvent gêné.

Il me posait des questions personnelles, assez abruptes,

Qui agissaient sur moi comme des brûlures.

Plusieurs fois il est venu et, au lieu d’ouvrir, je me suis caché.

Voici que maintenant il est arrivé à ma porte.

Non pas à la porte principale de ma maison. Il se tient

En ce moment devant une porte de derrière, plus petite.

Au début de notre intimité quand je ne voulais pas avoir de secrets pour lui,

Je l’avais prié de venir toujours chez moi par cette porte de derrière.

Puis je me suis mis à éprouver un malaise

Devant l’usage qu'il faisait de cette porte réservée. Entrant par derrière,

Il était à même de voir ou même de traverser des pièces familières mal tenues.

Le désordre et la poussière ne lui échappaient pas.

Il y fit même des allusions à la fois discrètes et directes.

Je lui répondis évasivement : »Oh ! c’est si difficile.. Je n’arrive pas… »

Il me dit alors « Et si nous essayions ensemble, tous deux ?... » Mais j’avais peur.

Je craignais qu'il découvrît à quel point certaines choses n’étaient pas

Ce qu’elles devraient être. J’ajournai, je prétextai des occupations urgentes.

Afin de couper court, je condamnais la porte de derrière.

Je le fis désormais entrer par la porte de la façade. Je le reçus au salon.

Ses visites devinrent de plus en plus rares.

Porte2.jpgIl est donc arrivé à la porte de derrière. La serrure était rouillée.

Il s’est arrêté devant « sa » porte, et il la regarde.

Va-t-il frapper ? Veut-il donc entrer par cette porte

Et montrer qu'il désire renouer les relations intimes d’autrefois ?

Mais voilà qu’il frappe… Vais-je ouvrir ?

Rien n’est prêt pour le recevoir. Un désordre inouï s’étale partout.

Et où est la clef de cette porte ? Il frappe encore… Que faire ?

Je ne puis pas vivre sans sa présence, et je ne puis supporter sa présence.

Si j’ouvre va-t-il m’adresser des reproches ? Essaierai-je de m’excuser ?

Je ne puis ouvrir que si je me rends à lui sans conditions…

Alors il n’y aura plus de problèmes… Allons ! je vais vers la porte ;

J’ouvre cette porte qui grince et que retiennent les plantes parasites.

Je m’efface : « Seigneur, entre ; Seigneur, tu sais… »

J’allais dire : « Tu sais que, malgré tout, je t’aime… ».

Mais je n’ose continuer la phrase, et un sanglot étrangle ma voix.

Lui me regarde avec sourire calme. Il dit : « Je sais…

Je vais souper avec toi. » Je m’écrie : « Seigneur, je n’ai pas préparé de repas.

Je n’ai rien de ce qu'il faut ». Il répond :

« C’est moi qui t’invite à mon souper.

Je veux, chez toi célébrer ma Cène ».

 

Extrait de « Et ils regarderont vers lui »

Par un moine de l’Eglise d’Orient

 

20070605212301_natures-jewels-blog.jpg

 

 

signature 10

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lenez o vent 21/04/2011 19:13



merci pour ce texte


bises



Alhemax 22/04/2011 01:41



Oh mais de rien, il fait partie de moi ce texte !!!! Bises



pasteline 21/04/2011 13:07



combien ce récit m'émeut!


il est vrai que c'est dans notre côté caché que le Seigneur  veut nous atteindre; il veut se trouver avec nous dans des moments d'intimité; qu'importe notre désordre, il est nous; il
veut une face vrai et non pas artificiel qui ne nous montre pas...


Avec lui nous pouvons nous retrouver, nous ressourcer et nous confier en lui!


très belle fin de semaine et bonnes Pâques



Alhemax 21/04/2011 13:14



Merci à toi Pasteline Bizzzzz



abby 21/04/2011 11:55



Très joli texte et bien dans le thème de cette semaine sainte.
Gros bisous



Alhemax 21/04/2011 13:15



Merci Abby Bizzzzz



Lycène 21/04/2011 09:53



Superbe texte , effectivement on peut l'interpréter de différentes manières . l'émotion est très perceptible , n'avons -nous pas quelquepart dans nos vies  fermé "la porte de derrière" ?puis
un jour, les amitiés se renouent , on s'en trouve chamboulé .Pour la religion , c'est idem, on a prié, un fait est venu vous anéantir votre vie, en accusant Dieu de vous avoir fait ça à vous
!puis bien des années passent et on renoue sans trop s'en rendre compte et on ouvre à nouveau la porte de derrière ! Je vais beaucoup penser aujourd'hui...merci à toi Agnès, sinon je ne
l'aurai sans doute pas fait .Bisous



Alhemax 21/04/2011 10:25



C'est un beau cadeau que tu me fais !!! Bises



Joseph Guégan 21/04/2011 08:48



Très beau texte qui ne me laiisse pas indifférent.
Bonne journée



Alhemax 21/04/2011 10:29



Je ne crois pas qu'il puisse laisser indifférent !!!



Présentation

  • : Le blog de alhemax-au-gre-du-vent.over-blog.com
  • Le blog de alhemax-au-gre-du-vent.over-blog.com
  • : Après 14 ans sur l'archipel de St Pierre et Miquelon, je vous invite à découvrir la Bretagne au travers de mon regard, de mes coups de coeur et tout cela avec humour. Bienvenue
  • Contact

Arvag (La vague)

 

 

SPM Avril 06 - Langlade 002Fais que chaque heure de ta vie soit belle.

 Le moindre geste est un souvenir futur.

816bcwuj 

Recherche

Photos

Tambours du 16-02-11Realisation du 17-02-11

 

 11.02.11 SPM 00503.02.11 SPM2 016

Realisation du 07-02-11Realisation du 05-02-11

03.02.11 SPM3 00115.02.11 SPM2 005

Bateaux du 24-02-11Bateaux

Cabestan du 11-03-11Naya du 05-03-11

Végétation du 03-03-11Coucher