Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 00:00

 

 

MakeThumbImage.aspx5.jpeg

 

DECLARATION DES DROITS ET DES DEVOIRS A L'EXISTENCE

 

Tout vivant sans distinction d'âge, de sexe de race,

de nationalité ou de religion a le droit :

 

d'éprouver ce qu'il éprouve et le devoir de découvrir que l'autre

peut avoir une autre perception

 

de ressentir ce qu'il ressent et le devoir d'entendre que c'est

uniquement son propre ressenti

 

de désirer ce qu'il désire et le devoir de ne pas obliger l'autre

à entrer dans ce désir

 

d'imaginer ce qu'il imagine et le devoir d'accepter

un imaginaire différent chez l'autre

 

de rêver ce qu'il rêve et le devoir d'imaginer d'autres

rêves chez l'autre

 

de penser ce qu'il pense et le devoir d'être

seul responsable de ses pensées

 

d'espérer ce qu'il espère et le devoir

de respecter l'espérance d'autrui

 

de rencontrer qui il rencontre et le devoir

de transformer une rencontre en échange ou en partage

 

de se dire avec ses mots à lui et le devoir

d'accueillir d'autres paroles que la sienne

 

de cheminer sur son chemin au rythme qui est le sien

et le devoir de respecter le chemin de l'autre

 

 

 

Jacques Salomé

Extrait de : Apprivoiser la tendresse

 


MakeThumbImage.aspx2.jpeg

 

 

nmUYCiQDon

Repost 0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 00:00
Une amie m'a transmis ce PPS qui je trouve sort de l'ordinaire.
 
Et vous qu'en pensez-vous ?

signature 34

Repost 0
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 00:00

 

SPM-11.01.12-nature-002.jpg

 

« Le bonheur est un grand puzzle dont nous possédons déjà toutes les pièces... »

de Christophe Chenebault

 

SPM-11.01.12-nature-001.jpg

 

« Le bonheur est un puzzle dont il convient de replacer les éléments chaque matin. »

de Yves Michallet

 

SPM-11.01.12-nature-015.jpg

 

L'imagination, c'est de la mémoire passée à la moulinette et reconstituée en puzzles différents. Un être humain qui aurait été élevé uniquement dans du rouge, derrière des vitres rouges, ne pourrait jamais imaginer le bleu.

Une rose au paradis (1981)

Citations de René Barjavel

 

SPM-11.01.12-nature-016.jpg

 

La vie est un puzzle que l'on n' achèvera qu'à notre mort

 

Parce que la vie est un puzzle que l'on construit soi même ...

 

 

 

A chaque fois que l'on passe d' un âge à l'autre

(de l'enfance à l'ado et de l'ado à l'adulte et de l'adulte à la vieillesse)

Ce puzzle se construit

Et on ne l'achève qu'à notre mort

Nous avons tant de choses a découvrir

Qu'il serait temps que tu construises

ta vie, la tienne ou que tu la RE construise

Pour savoir ou tu en es

si tu es sur le bon chemin ...

Si quelqu'un te tend la main

pour t'aider

A te relever...

Donc ce puzzle ne l'arrête pas en plein milieu!

 

 

 

Continu(e)-le! et n' oublie pas que C'EST TOI QUI LE CREE

 

 

 

signature 10

 

 

 

 


Repost 0
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 00:00

 

 

 


 

 

 

 

Rêver

 

Le seul fait de rêver est déjà très important,

Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir,

Et l’envie furieuse d’en réaliser quelques- uns,

Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer,

Je vous souhaite d’oublier ce qu’il faut oublier,

Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil,

Je vous souhaite des rires d’enfants,

Je vous souhaite des silences,

Je vous souhaite de résister à l’enlisement,

À l’indifférence, aux vertus négatives de notre époque.

Je vous souhaite surtout d’être vous.

 

Source: Jacques BREL ...www.lespasseurs.com

 

 

 

2011 07 30 345

 

 

nmUYCiQDon

Repost 0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 00:00

 

SPM-01.11.11-hortensias-001.jpg

 

Si je suis le premier à mourir,

Que le chagrin n'obscurcisse pas ton ciel.

Sois fière mais modérée dans le deuil.

C'est un changement et non une absence.

Comme la mort fait partie de la vie,

le mort vit éternellement dans le vivant.

Et toutes les richesses de notre voyage,

Les moments partagés, les mystères explorés,

Les instants de bonheur emmagasinés,

Tout ce qui nous a fait rire, pleurer ou chanter,

La neige illuminée par le soleil ou les premiers bourgeons du printemps,

Le langage muet des regards et des caresses,

Le savoir,

Ce qu'on donne et ce qu'on reçoit,

Ne sont pas des fleurs qui fanent,

Ni des arbres qui s'abattent et pourrissent,

Ni des pierres,

Même si les pierres peuvent résister au vent et à la pluie

Qui avec le temps réduisent en sable les pics puissants des montagnes.

Ce que nous étions, nous le sommes.

Ce que nous avions, nous l'avons.

Un passé conjoint devenu présent impérissable.
Aussi quand tu te promèneras dans les forêts où nous nous promenions

Et que tu chercheras en vain mon ombre sur la berge tachetée,

Ou que tu t'arrêteras sur la colline comme nous le faisions

pour regarder le paysage

Et que tu repéreras quelques choses, cherche ma main,

Et ne la trouvant pas, laisse le chagrin s'insinuer en toi,

Ne bouge pas.

Ferme les yeux.

Respire.

Écoute mes pas dans ton coeur.

Je ne suis pas parti, je me promène en toi.

 

Nicholas Evans (tiré du livre Le coeur en flamme)

 

SPM-01.11.11-hortensias-003.jpg

 

 

 

 

 

signature 43

Repost 0
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 00:00

SPM-21.10.11-APM-013.jpg

La complainte de l'eau qui meurt sans l'amour des Hommes.

 

Il fut un temps où les hommes m'aimaient. Ils me désiraient, me regardaient pendant des heures, s'enthousiasmaient du moindre de mes mouvements, tremblaient en me caressant et entraient en moi en conquérants farouches et fiers. Et moi, je les aimais. Je leur ai tout donné, tout ce que j'avais. Ils m'ont tout pris sans honte ni remords, me vidant peu à peu de ma substance pour ne laisser de moi que quelques traces humides sur des rives asséchées.

Pour eux, je me suis faite petite et délicate courant au coeur des montagnes, fertile et nourricière aux creux des vallons, changeante selon les saisons, mouvante selon les pays. Pour moi, ils ont inventé des dieux pour expliquer mes colères et en ont créé d'autres pour m'apaiser. Ils me priaient pour que je vienne, ils me suppliaient pour que je parte, mais ils savaient mes colères rapides et que de ma fureur renaîtrait la Terre.

 

SPM-21.10.11-APM-014.jpg

 

Il fut un temps où les Hommes me trouvaient mystérieuse et ne pouvaient résister à mon appel. Pour eux, j'avais inventé la mer, l'océan, des êtres fabuleux, des créatures étranges et des mondes enchantés. Ils écoutaient mes sirènes, partaient à leurs poursuites, rêvant toujours plus fort de trésors immenses et de cités en or. Je les ai laissé me parcourir, tout entière offerte à leur exploration, ne leur cachant que mes plus secrètes profondeurs.

Certains ont voulu me dompter, me soumettre à leurs désirs. Ceux-là me faisaient rire et je les ai laissés se perdre et disparaître dans mes bras. Certains étaient plus tendres et savaient me murmurer des poèmes dans le creux de mon onde claire. Ceux-là me faisaient soupirer et ont obtenu de moi toutes mes faveurs et toutes mes richesses.

 

SPM-21.10.11-APM-015.jpg

 

Ils m'ont peinte, ils m'ont chantée, ils m'ont célébrée sans trop oser s'approcher. Et puis, ils se sont enhardis. Ils m'ont déshabillée, exposée. Ils ont chassé mes créatures et les ont enfermées. Ils ont cru connaître mon monde, mais ils n'ont trouvé que le silence. Désormais, je n'ai plus de mystère pour eux. Ils pensent connaître jusqu'à la plus intime de mes équations.

Parce qu'ils me croyaient immortelle, ils ont puisé tout ce que j'ai pu leur donner. Ils ont vidé mes océans. Ils ont détournés mes rivières. Ils ont souillé mes rivages et massacré tous les êtres étonnants qui peuplaient mon royaume. Peu à peu, les Hommes ne m'ont plus vue comme la vie, l'origine de toute chose, mais comme une bouteille en plastique que l'on vide et remplit au gré des besoins. Je ,'étais plus l'amante, mais une servante. Ils m'ont négligée, délaissée, salie.

 

SPM-21.10.11-APM-016.jpg

 

Aujourd'hui, je me recroqueville doucement, me retirant peu à peu de la surface de la Terre. Je n'ai plus la force de combattre les déserts, le Soleil ou les vents qui brûlent les Hommes. Je ne sais plus les apaiser par une pluie fine ou le murmure plaisant d'une de mes sources. Ils ne me voient plus. Ils m'oublient. Jusqu'à ce qu'un jour, ils doivent se battre pour m'avoir. Mais, ils ne le font plus par amour. Ils le font pour l'orgueil de me posséder et me vendre. Alors, je me meurs. Je meurs doucement de ne plus être aimée.

Pourtant chaque fois que l'un d'entre eux s'approche de moi, me prend doucement dans le creux de ses mains, quelque chose en moi bouillonne, ronronne et jaillit. Je l'aime tant celui qui pose ses lèvres sèches sur moi et s'abandonne aux caresses de mes fontaines. Celui qui rit en tournant son visage vers la pluie et chante en sautant dans les flaques. Je suis une vieille folle qui a l'espoir insensé de plaire encore à de jeunes amants.

 

SPM-21.10.11-APM-017.jpg

 

Pourtant, je sais que je peux toujours les faire rêver. Je mettrai à mon pôle des aurores boréales. Je peindrai sur mes étangs mon plus bel arc-en-ciel. Je lisserai vivement la surface de mes lacs. Je libérerai les moutons argentés de la mer et j'arrangerai avec soin mon lit défait. Je leur murmurerai de nouvelles histoires pour les étourdir et qu'ils glissent à nouveau dans mes bras. J'attendrai le coucher du soleil pour tamiser doucement sa lumière et cacher un peu les rides de mes deltas. Et si cela ne suffit pas, j'irai leur dévoiler au plus profond de mes abysses, quelques nouveaux secrets pour les ensorceler.

Il y a quelque part, j'en suis certaine, un doux rêveur prêt à m'aimer. Un seul me suffira pour tout leur pardonner.

Viens, chantent mes sirènes, je t'attends.

Texte de DaisyLewis - Source : http://www.oniris.be/

 

SPM-21.10.11-APM-018.jpg

 

 

 

 

signature 2

Repost 0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 00:00

 

 

1306334497.gif

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai !

 

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai.

J’ai compris qu’en toutes circonstances,

j’étais à la bonne place, au bon moment.

Et alors, j’ai pu me relaxer.

Aujourd’hui je sais que cela s’appelle…

l’Estime de soi.

 

 Image du Blog petitemimine.centerblog.net

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai.

J’ai pu percevoir que mon anxiété

et ma souffrance émotionnelle

n’étaient rien d’autre qu’un signal

lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.

Aujourd’hui je sais que cela s’appelle…

l’Authenticité.

  

Image du Blog petitemimine.centerblog.net

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai.

J’ai cessé de vouloir une vie différente

et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive

contribue à ma croissance personnelle.

Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…

la Maturité.

 

 Image du Blog petitemimine.centerblog.net

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai.

J’ai commencé à percevoir l’abus

dans le fait de forcer une situation ou une personne,

dans le seul but d’obtenir ce que je veux,

sachant très bien que ni la personne ni moi-même

ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment…

Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…

le Respect.

 

 

Image du Blog petitemimine.centerblog.net

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai.

J’ai commencé à me libérer de tout ce qui n’était pas salutaire,

personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.

Au début, ma raison appelait cela de l’égoïsme.

Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…

l’Amour propre.

 

  

Image du Blog petitemimine.centerblog.net

Le jour où je me suis aimé pour de vrai.

 

J’ai cessé d’avoir peur du temps libre

et j’ai arrêté de faire de grands plans,

j’ai abandonné les méga-projets du futur.

Aujourd’hui, je fais ce qui est correct,

ce que j’aime quand cela me plait et à mon rythme.

Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…

la Simplicité.

 

 Image du Blog petitemimine.centerblog.net
.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai.

J’ai cessé de chercher à avoir toujours raison,

et je me suis rendu compte

de toutes les fois où je me suis trompé.

Aujourd’hui, j’ai découvert …

l’Humilité.

 

 

Image du Blog petitemimine.centerblog.net

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai.

J’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.

Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.

Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois.

Et cela s’appelle…

la Plénitude.

 

 

Image du Blog petitemimine.centerblog.net
.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai.

J’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.

Mais si je la mets au service de mon coeur,

elle devient une alliée très précieuse !

Tout ceci, c’est…

le Savoir vivre.

 

 

Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter.

Du chaos naissent les étoiles.

Charlie Chaplin.

  

  

  

  

  

signature 5

 

 

 

Repost 0
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 00:00

 

 

SPM-12.10.12-Anse-a-Henry-044.jpg

 

SPM-12.10.12-Anse-a-Henry-037.jpg

 

SPM-12.10.12-Anse-a-Henry-045.jpg

 

Photos prises mercredi lors de ma balade vers l'anse à Henri.

 

 

 

signature 10

 

Repost 0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 00:00

 197.JPG

Quo Vadis, locution latine, qui veut dire Où vas-tu ?

 

Cette question je me la suis posée pendant longtemps après ton départ.

Quo Vadis ? Au ciel ? Dans la terre ? Dans nos cœurs ? Dans le néant ?

Je crois après 11 ans, avoir trouvé une forme de réponse. Tu es simplement là à mes côtés et tu me portes, tu me pousses, tu m’encourages. Je le ressens profondément.

Car le temps de la colère, des rancœurs, de la souffrance est passé. Je suis sereine face à la relation que nous avions toutes les deux. Car qui peut dire que la relation mère-fille est chose facile ? Peut-être plus à l’heure actuelle car le dialogue fait parti de notre vie maintenant.

A mon époque, le dialogue n’était pas de mise. C’était « tu fais si tu fais ça !!! » et il n’y avait pas de questions à poser.

Oh il n’y avait de conflits : j’étais simplement sous le joug !!! Alors on accumule des mal-êtres, des non dits, de la souffrance. Et on met tout sur le dos de maman. Le dos de maman est très large. Et même après ton décès tu avais encore le dos très très large. Je t’en ai mis sur le dos. Puis cet été au cours d’une discussion avec une amie, j’ai pris conscience, si j’en suis là aujourd’hui, c’est tout simplement grâce à toi. Oui comme toute maman tu as commis des erreurs, mais qui n’en fait pas ??? Que depuis ton décès, c’est toi qui m’as portée dans les moments difficiles et qui m’a aidée à prendre les bonnes décisions. Ce n’est plus à cause de toi, mais grâce à toi. Tout simplement car malgré ton absence, tu vieilles encore sur moi dans une dimension autre. En cette journée souvenir, voici un parterre d’hortensias comme tu les aimes.

 

Hortensias.jpg

 

 

Si les roses poussent au Paradis Seigneur

s.v.p prenez un bouquet pour moi et donnez lui de ma part.

Dites-lui que je l'aime et qu'elle me manque tellement

et quand elle sourira posez un baiser sur sa joue

et serrez la très très fort un moment car me souvenir

d'elle est facile pour moi car je le fais à chaque jour

mais il y a une si forte douleur dans mon coeur qui jamais ne disparaîtra.

Dites lui de ma part en lui donnant “Je t'aime Maman”…

Auteur inconnu.

 

bouquet-de-roses-4_1235415082.jpg

 

 

Agnès 

Repost 0
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 00:00

 

Lever-de-soleil.jpg

 

Poème que Nelson Mandela lisait en prison

 

 

Dans les ténèbres qui m’enserrent,

Noires comme un puits où l’on se noie,

Je rends grâce aux dieux quels qu’ils soient,

Pour mon âme invincible et fière,

 

Dans de cruelles circonstances,

Je n’ai ni gémi ni pleuré,

Meurtri par cette existence,

Je suis debout bien que blessé,

 

En ce lieu de colère et de pleurs,

Se profile l’ombre de la mort,

Et je ne sais ce que me réserve le sort,

Mais je suis et je resterai sans peur,

 

Aussi étroit soit le chemin,

 Nombreux les châtiments infâmes,

Je suis le maître de mon destin,

Je suis le capitaine de mon âme.

 

 

hd_illustr_m98f.jpg

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de alhemax-au-gre-du-vent.over-blog.com
  • Le blog de alhemax-au-gre-du-vent.over-blog.com
  • : Après 14 ans sur l'archipel de St Pierre et Miquelon, je vous invite à découvrir la Bretagne au travers de mon regard, de mes coups de coeur et tout cela avec humour. Bienvenue
  • Contact

Arvag (La vague)

 

 

SPM Avril 06 - Langlade 002Fais que chaque heure de ta vie soit belle.

 Le moindre geste est un souvenir futur.

816bcwuj 

Recherche

Photos

Tambours du 16-02-11Realisation du 17-02-11

 

 11.02.11 SPM 00503.02.11 SPM2 016

Realisation du 07-02-11Realisation du 05-02-11

03.02.11 SPM3 00115.02.11 SPM2 005

Bateaux du 24-02-11Bateaux

Cabestan du 11-03-11Naya du 05-03-11

Végétation du 03-03-11Coucher